Partir étudier en Angleterre, c’est une expérience incroyable. Pour découvrir la culture musicale, le pudding, l’ambiance réchauffée des pubs, le légendaire flegme britannique, l’histoire royale du pays… et sa fraîcheur climatique ! Il n’est ainsi pas rare de démarrer un séjour en Angleterre par un bon rhume, une angine ou toute autre joyeuseté dont on se passerait.

Quand on part étudier à l’étranger, mieux vaut bien connaitre le système de santé du pays dans lequel on s’apprête à s’installer. Pour bénéficier de soins rapides et éviter des déconvenues, au pire moment !

Quels sont les différents moyens de se faire soigner en Angleterre ?


NHS, centres médicaux privés ou dispensaire français, découvrez les différentes possibilités offertes pour recevoir des soins en Angleterre.

1 | Le NHS

Le National Health Service est le principal système de santé en Angleterre. Il est similaire à la sécurité sociale française. Grâce à lui, les citoyens ne payent qu’une petite partie des soins médicaux. La consultation chez le médecin et les soins à l’hôpital sont gratuits. Pour les autres soins – dentiste, ophtalmologue, lunette, lentille, médicaments prescrits – une participation financière est généralement demandée.
Depuis quelques années, le NHS est en difficulté. Il souffre notamment des réductions budgétaires. Il n’est ainsi pas rare que les patients attendent leur tour installé dans les ambulances. Les opérations « non urgentes » sont souvent annulées au dernier moment. Manque de lits, files d’attente interminables, le NHS a du mal à sortir la tête de l’eau. Le manque de personnel se fait aussi sentir. Le Royaume-Uni ne dispose que de 7,91 infirmiers et 2,81 médecins pour 1000 habitants.

2 | Les centres médicaux privés

Si vous étudiez à Londres, la ville dispose de plusieurs centres médicaux privés francophones regroupant toutes les professions médicales : médecins généralistes, pédiatres, dentistes, ophtalmologues… principal avantage : vous ne serez pas confronté à la barrière de la langue et vous serez plus rapidement pris en charge. Mais sachez que les consultations de ces centres privées sont très onéreuses et qu’elles sont très rarement prises en charge pas votre assurance, à moins d’avoir souscrit une assurance privée.

3 | Le dispensaire français

A Londres, le quartier ouest d’Hammersmith accueille un dispensaire français. C’est une institution caritative qui travaille avec des médecins bénévoles et francophones : généralistes, pédiatres, psychiatres, psychologues, gynécologues, etc. Pour pouvoir consulter au sein du dispensaire, vous devez payer un abonnement annuel symbolique de 10 livres. Chaque consultation coûte ensuite 10 livres supplémentaires. Tous les bénévoles exercent selon leurs disponibilités. Attendez-vous à patienter. Les consultations ne sont données que sur rendez-vous.
Retrouvez le site internet du dispensaire français en cliquant ici.

10 informations importantes à connaître sur le système de santé en Angleterre

Nouveau en Angleterre ? Découvrez toutes les infos à connaître si vous devez vous faire soigner dans ce pays. N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire.

1 | Consultez un médecin généraliste avant d’obtenir un RDV avec un spécialiste

Il est nécessaire d’être orienté par votre généraliste avant de consulter un spécialiste. D’une manière générale, il faut patienter quelques jours avant d’obtenir une place. Attention, comptez 4 à 6 mois pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste.

2 | Soyez concis

3 | … et rapide

Compte tenu du volume important de consultations à réaliser chaque jour, les rendez-vous avec les médecins généralistes sont limités à 10 minutes (hormis les cas exceptionnels).

4 | Rendez-vous dans des établissements agréés par le NHS

Pour profiter de la gratuité des soins, vous devez obligatoirement vous rendre dans des établissements agréés par le NHS.

5 | Rendez-vous dans un NHS Walk-in-centre pour les petits bobos

Ces centres de soins prennent uniquement en charge les besoins médicaux non urgents. Grippe, rhume, eczéma, vous serez traité sans rendez-vous. Certains sont ouverts 24h/24 et la plupart 7 jours sur 7. Pour trouver celui qui se trouve le plus près de chez vous, consultez également le site du NHS.

6 | Oubliez votre intimité

En hôpitaux publics, vous serez accueillis dans des chambres communes. Après une opération ou un accouchement, vous vous reposerez donc en compagnie d’un autre patient. Pour avoir accès à une chambre individuelle, vous devez payer un supplément. Néanmoins, l’offre de chambres individuelles disponibles est faible.

7 | Buvez du thé

Les médecins anglais ne sont pas friands des médicaments. Si vous avez un gros rhume ou un gros coup de fatigue, il est très probable que votre docteur prescrive du repos et une bonne tasse de thé…

8 | Comptez le nombre exact de pilule

Les pharmaciens vous donneront la quantité de médicaments prescrits, pas un de plus. Il est courant que les pharmaciens coupent les plaquettes pour vous donner le nombre exact de pilules.

9 | Achetez vos médicaments en vente libre

En Angleterre, les pharmacies sont rattachées aux grandes surfaces. Beaucoup de médicaments sont proposés en ventre libre. Un rhume, une gastroentérite, une allergie… vous pouvez demander conseil au pharmacien.

10 | Appelez le 999 en cas d’urgence

Si vous faites un malaise ou rencontrez un problème qui vous parait important, vous devez appeler le 999. Une ambulance vous amènera directement aux urgences. En théorie, le personnel doit prendre en charge 98% des personnes qui se rendent aux urgences dans les 4h après leur arrivée. Il se peut néanmoins que vous ayez à patienter davantage.

Quelles démarches effectuer pour partir sereinement en Angleterre ?

Ça y est, vous êtes sur le départ, le passeport est prêt, le billet est imprimé et les gros pulls sont achetés. Mais avant de partir, il est important de vous renseigner sur les démarches à suivre pour assurer votre santé en Angleterre. Nous avons répertorié les démarches et importantes à effectuer avant le grand départ.

1 | Demandez la CEAM avant de partir

Vous devez demander la carte européenne d’assurance maladie avant de partir vous installer en Angleterre. Cette carte vous permet de bénéficier de soins de santé gratuits sans démarche complémentaire. La CEAM est valable 2 ans à partir de sa date d’édition. Attention, vos soins seront pris charge grâce à cette carte uniquement dans les établissements publics (NHS) et non privés. Pour être sûr de bénéficier de la carte au moment de votre départ, il est recommandé de faire la demande 3 semaines avant. En cas de demande tardive, vous pouvez recevoir un certificat provisoire.
Vous trouverez plus d’informations sur Ameli.fr.

2 | Enregistrez-vous dans un centre médical public

Pour bénéficier du NHS, vous devez vous inscrire dans un centre médical public situé dans la zone de votre lieu de résidence. Il est possible de consulter la liste des GP (General Practitioner : médecin généraliste) sur le site du NHS.

3 | Souscrivez à une assurance privée avant de vous rendre dans un centre privé

Afin de bénéficier de soins dans le secteur privé sans vous ruiner, il est conseillé de souscrire une assurance privée. Ainsi vos soins seront partiellement remboursés. L’avantage principal du système privé réside dans sa réactivité : vous serez en effet pris en charge rapidement.

Et vous ? Vous êtes déjà parti étudier en Angleterre ? Comment avez-vous géré vos pépins de santé ? Partagez-nous votre expérience !

Les commentaires (0)

Aucun commentaire

Les commentaires que l’on peut trouver au pied des billets reflètent uniquement l’avis de leurs auteurs. Les commentaires sont modérés a posteriori. Tout commentaire à caractère injurieux, diffamatoire, xénophobe, raciste, antisémite, pornographique, révisionniste, homophobe, sexiste, d’incitation à la haine, à la violence ou en général tout sujet contraire à la loi et aux valeurs humanistes est interdit. Le Crédit Agricole de la Touraine et du Poitou se réserve le droit de supprimer sans avertissement tout commentaire dérogeant à cette règle.

Eline

Petite blondinette sportive, c’est une semi-marathonienne accomplie. Fan de voyages et amatrice de bonbons, c’est aussi notre reine du shopping.

Ça se passe aussi sur Facebook !